Archive for the 'Eglise' Category

Patrimoine en danger

janvier 10, 2010

L’église abbatiale d’Orbais comme beaucoup d’édifices médiévaux, témoigne de la splendeur et du savoir-faire de l’architecture de notre pays. Vecteur de tourisme, le patrimoine bâti est un joyau qui fait de nos villes et de nos campagnes l’une des premières destinations touristiques au monde. Et pourtant, la sauvegarde des monuments français n’est pas équitable : les cathédrales font l’objet des plus grands soins, alors que des centaines de monuments plus modestes sont en péril. L’abbaye d’Orbais en est un exemple : ses voûtes et ses transepts présentent d’importantes fissurations et de nombreuses infiltrations d’eau. Les problèmes de structure sur ces bâtiments sont courant et s’amplifient avec le temps, il devient alors plus difficile  et surtout plus coûteux d’intervenir. Combien de bâtiments devrons nous voir détruits, avant qu’une politique de sauvegarde et de restauration sérieuse soit mise en place dans notre pays.

Publicités

La piscine de l’église d’Orbais

novembre 19, 2009

Cette piscine est située dans l’une des chapelles rayonnantes de l’église d’Orbais, il est rare que le visiteur remarque cet élément de la liturgie catholique, qui pourtant tient une place importante dans la cérémonie de l’eucharistie. En effet, l’eau provenant de l’ablution ne peut être jetée, elle est donc déversée dans la piscine, et retourne à la terre, représentant ainsi la symbolique chrétienne.

Crime à l’abbaye d’Orbais

octobre 12, 2009

L’abbaye d’Orbais ne cesse d’alimenter notre imaginaire : son histoire et ses légendes, retranscrites au fil des siècles tant par l’écrit que par la tradition orale, constituent aujourd’hui un trésor pour les passionnés que nous sommes. Toutefois, il est une énigme que nul les livres ni les récits locaux ne mentionnent. C’est dans le cœur de l’église que vous trouverez les stalles offertes par Louis de Bourbon. Sur l’une d’elle, on peut voir les traces d’un corps, celles d’un dos sur le dossier, de fesses sur l’abattant, des traces de feux sur les jouées. Est-il possible que l’on ait pu brûler un homme dans l’église abbatiale ? Le personnage sculpté sur la miséricorde a été effacé : Pourquoi ? C’est la seule sculpture manquante de l’ensemble. Je ne pourrais répondre à cette question,  mais cette énigme mériterait que l’on s’y intéresse d’avantage.

stalle

Châsses et reliquaires

mai 15, 2009

Au Moyen-Âge, la châsse ou fierté était censée représenter le cercueil et renfermait les ossements d’un saint , elle était la dernière étape de la canonisation. Disposée au sein de l’église, elle permettait aux fidèles et aux pèlerins de venir se recueillir et de prier les saintes reliques. La châsse pouvait être aussi emmenée en procession à travers la ville pendant les périodes d’épidémies , de famines, de guerres, attirant ainsi les bonnes grâces du saint concerné. A Orbais, les châsses de saint Réole et de saint Prix furent disposées dans l’église abbatiale, mais ont été remplacées par de petits reliquaires ne conservant qu’une partie des ossements.

châsse de saint Martin

Les dalles funéraires au Moyen-Age

février 21, 2009

La dalle funéraire est en général une pierre relativement plate qui servait à recouvrir la sépulture. Diverses informations étaient sculptées sur la pierre : le nom, la fonction, les armoiries, des distinctions symboliques. Les trois dalles funéraires que l’on peut admirer à Orbais, témoignent de l’importance et du rayonnement de l’abbaye au Moyen-Âge. En effet, les Abbés représentés sur la pierre blanche finement ciselée, portent les habits pontificaux comme le précise l’historien Dom Dubout dans son livre sur l’histoire d’Orbais :

Eu égard, par privilège spécial du Pape, de la réputation de science et de sainteté de l’école Abbatiale D’Orbais

Guy de Treveselay, Abbé d'Orbais

Le vitrail aux XIIème et XIIIème siècles

janvier 18, 2009

L’art du vitrail aux XIIème et XIIIème siècles prend un essor considérable à l’avènement de l’art gothique.  L’ouverture de grandes verrières rendue possible par de nouvelles techniques,  permet  d’exprimer un art raffiné. L’église d’Orbais renferme quelques joyaux, tel que le vitrail de la rédemption exécuté vers 1200, une œuvre rare, peu de vitraux de cette époque furent conservés. Au XIIIème, le style à la mode est celui de l’Ile de France, mais le style champenois réussira à se démarquer grâce à l’école de Troyes. La majorité des baies existantes sont réalisées en grisailles ; elles ont été posées au XIXème siècle.

vitrail de la rédemption

Les piliers de l’Eglise d’Orbais

décembre 6, 2008

Les piliers de l’Église d’Orbais-l’Abbaye reprennent le style d’Ile de France de l’époque ; construits en calcaire blanc, ils s’élancent  jusqu’à la naissance des voûtes. L’originalité de ces piliers vient de ses colonnettes. Fruit du hasard ou génie architectural, elles ont la particularité d’être accordées.

L’école de l’Île-de-France, au moment où l’architecture passait aux mains des architectes laïques, devait rompre avec ces traditions qui semblaient si bien établies dans les contrées de la Bourgogne et de la haute Champagne. Vers 1160, ces architectes de l’Île-de-France tentaient d’associer les anciennes données romanes au nouveau système de structure qu’ils inauguraient; ils conservaient encore la colonne mono-cylindrique et ne commençaient l’ordonnance imposée par les voûtes d’arête en arcs d’ogives qu’au-dessus de ces colonnes.

piliers et choeur de l'Eglise d'Orbais l'Abbaye

Stalles de l’église d’Orbais l’abbaye

novembre 1, 2008

Cet ensemble de quarante six stalles de style champenois fut offert par Louis de Bourbon vers 1520. L’artiste, Jean Huilier, décrit ses contemporains avec une liberté déconcertante. Nous sommes loin des sommets des tours de Notre-Dame, et pourtant, les traits des ciseaux laissent apparaître des moines vaniteux, diaboliques, des bourgeois avares, mais aussi, des musiciens, des animaux et bien d’autres figures. Ces stalles furent plus nombreuses autrefois, mais l’effondrement de deux des travées de la nef en 1651 en détruisit une partie.

stalles du choeur de l'eglise orbay abbaye

Visite virtuelle de l’église d’Orbais-l’Abbaye

octobre 13, 2008

L’université de Columbia propose un site (Real Virtual) permettant de suivre des visites virtuelles de plusieurs lieux architecturaux remarquables. Les monuments sont classés par époque, la rubrique architecture médiévale ne manque pas de lister l’église du village d’Orbais.

Trois panoramiques à 360 degrés sont disponibles : extérieur du chœur, le chœur de l’église, la croisée des transepts.